FORMATION

Durée de l'apprentissage: 3 ans

Formation en cours d‘emploi: dans les services techniques des villes et des communes, les entreprises électriques et de télécommunication, les entreprises de transport, ainsi que dans les entreprises d’installation de câbles et de lignes aériennes

Formation scolaire: 1 jour par semaine à l’école professionnelle spécialisée

Matières en fonction de l’orientation: mathématiques / informatique, dessin professionnel, physique / chimie / connaissance des matériaux, électrotechnique, technologie (loi sur l’électricité, connaissance du matériel, techniques de travail et prévention des accidents)

Cours interentreprises: apprentissage pratique et exercice des bases professionnelles

Diplôme: certificat fédéral de capacité «d’électricien/ne de réseau CFC»

Maturité professionnelle

Si ses prestations scolaires sont bonnes, la personne en formation a la possibilité de suivre une maturité scolaire durant ou après la formation professionnelle initiale. La maturité professionnelle permet d’entrer dans une haute école spécialisée, avec ou sans examen d’admission en fonction de l’orientation choisie.

FORMATIONS CONTINUES

Perfectionnement

Cours: offres d’associations spécialisées, d’écoles professionnelles et spécialisées, ainsi que d’entreprises de la branche électrique

Examen professionnel de spécialiste de réseau avec brevet fédéral: spécialiste du réseau, spécialiste de la maintenance, opérateur/trice du centre de distribution d’énergie et d’eau (en préparation)

Examen professionnel supérieur avec diplôme fédéral: maître électricien/ne de réseau, chef/fe de la maintenance, conseiller/ère en énergie et efficacité énergétique (en préparation)

Ecole supérieure spécialisée (ES): cursus dans des orientations proches ; par ex. technicien/ne diplômé/e ES en électrotechnique, technicien/ne diplômé/e ES en technique énergétique

Hautes écoles spécialisées (HES): cursus dans des orientations proches; par. ex bachelor HES en électrotechnique, Bachelor HES en domotique.

Exemples de carrière

  • « Le travail au grand air figure parmi l’un des plus grands privilèges de l’électricien/ne de réseau », Christoph Eugster, maître électricien de réseau, responsable Réseaux Électricité chez EW Höfe.

    Après ses deux apprentissages d’électricien de réseau et de monteur électricien, Christoph Eugster a suivi la formation continue de maître électricien de réseau en cours d’emploi. Aujourd’hui, il est responsable Réseaux Électricité chez EW Höfe.

  • « Travailler avec la lumière, c’est créatif et cela m’offre la possibilité de contribuer à l’organisation de l’espace public. J’ai toujours voulu travailler dans le domaine de l’éclairage public. », Patrick Frutig, maître électricien et expert indépendant en éclairages publics.

    Après l’examen professionnel d’électricien de réseau et l’examen de maîtrise, il a fondé son entreprise Vialumina/eFortis, qui fournit des prestations dans le domaine de la lumière et de l’énergie.

  • « Travailler à l’installation de grandes lignes m’a permis de contempler tous les sommets de Suisse, des Grisons à Genève. », Mario Röösli, maître-électricien responsable du site de Hägendorf de IED Leitungsbau.

    Mario Röösli a terminé sa formation d’électricien de réseau chez BKW en 2003, Au terme d’une petite odyssée, ce maître électricien a pris en 2015 la direction du site de Hägendorf pour le compte d’IED Leitungsbau.

Source : Bulletin 6/2017


  • «Ce que j’apprécie particulièrement, c’est d’avoir la dimension nationale et européenne dans un domaine en pleine transition. Ma formation d’ingénieur et celle du eMBA sont mises à profit, puisqu'il s'agit d’être actif tant bien sur des spécificités métiers que sur des aspects généraux. Mon expérience de praticien (CFC d’électricien de réseau) me permet d’échanger facilement avec les différents acteurs du terrain sur les différentes thématiques (Smart metering, consommation propre, échanges des données, etc.).», Jérôme Rampazzo, spécialiste Réseaux, Office fédéral de l’énergie OFEN, Bachelor of Science en Génie électrique et MBA.

    Jérôme Rampazzo assume la responsabilité du développement des réseaux d’électricité et de gaz et contribue ainsi à la sécurité de l’approvisionnement en Suisse. Il est notamment chargé de la surveillance stratégique du développement de l’infrastructure des réseaux (électricité et gaz) à la frontière suisse et en Europe.

 

Source: DETEC
www.carte-emploi.uvek.admin.ch